Les gardiens du feu

Nations

Les Pottawatomis

Les gardiens du feu

Les Pottawatomis sont les «plus jeunes frères» du conseil des trois feux, regroupant également les Odawas et les Ojibwés. Ils s’expriment d’ailleurs dans une langue très proche de celles des deux autres nations, faisant partie de la grande famille linguistique algonquienne. Leur nom signifie «gardiens du feu». Contrairement à ses deux nations sœurs, la nation pottawatomie n’a aucun droit ancestral au Canada, ses terres d’origine se retrouvant du côté américain. Cependant, il y a quelque 2 000 Autochtones vivant de ce côté-ci de la frontière et pouvant se réclamer de descendance pottawatomie. Leur nombre exact demeure toutefois difficile à évaluer, la plupart ayant été métissés avec les Odawas et les Ojibwés.

Les Français rencontrent les Pottawatomis dans ce que nous appelons aujourd’hui le Michigan. Les nombreux conflits qui marquent le XVIIe siècle ont des conséquences néfastes pour eux. Dès 1641, ils quittent leurs terres et rejoignent l’autre rive du lac Michigan, dans ce qui est maintenant le Wisconsin. Lorsque les Français et leurs alliés repoussent les Iroquois vers la fin du siècle, les Pottawatomis migrent à nouveau, cette fois vers la pointe sud du lac Michigan. Une fois la colonie passée aux mains des Anglais, les Pottawatomis, craignant de perdre leur territoire, deviennent leurs alliés durant la guerre d’Indépendance et celle de 1812.

Au début du XIXe siècle, le gouvernement des États-Unis décide de relocaliser les Autochtones à l’ouest du Mississippi. Cela fait en sorte que beaucoup de Pottawatomis se retrouvent au Kansas, en Iowa et en Oklahoma. Ils sont quelques milliers qui décident de se réfugier au Canada. Beaucoup se rendent chez les Odawas et les Ojibwés, notamment sur le territoire non cédé de Wikwemikong.

TRADITIONS CULINAIRES

L’alimentation des Pottawatomis se rapproche beaucoup de celle des Odawas. L’agriculture est pratiquée principalement par les femmes, alors que les hommes chassent le chevreuil, l’ours, le castor ou des oiseaux sauvages comme la perdrix. Le poisson occupe aussi une place de choix au menu des Pottawatomis.

PORTRAIT D’UN POTTAWATOMI

Rencontrez Andrew «Stich» Manitowabi, un «pêcheur sans bateau» de Wikwemikong, qui nous emmène à la recherche de corégones. 

Toutes les nations

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre!

Abonnez-vous

LCR

Suivez
Pachamama sur

  • Twitter
  • Facebook
  • Youtube
  • Flickr

Émissions

Pêche au gros et chasse à l’écureuil à Wikwemikong

Sur le tumultueux lac Manitoulin, le grand Stitch nous prépare un festin de poisson blanc et Gordie chasse l’écureuil des bois.

Toutes les émissions

Livre

Découvrez le livre PACHAMAMA Cuisine des Premières Nations, un merveilleux voyage historique et culinaire. +

Où le trouver ?

FMC APTN TFO Sympatico - Vite une recette.ca LCR Éditions du Boréal Pimiento

Pachamama tous droits réservés © 2010-2014  |  Politique de confidentialité
Une réalisation web de Pimiento et Absolunet